Kanarinox: Editeur du signal de trading SAST-CAC40. Sélection d'articles sur le trading, l’économie,  et la géopolitique.

Le PIB américain pourrait baisser de 0,6% si la production de 737 était arrêtée

Dans une note adressée aux clients de la banque le mois dernier, Michael Feroli, économiste en chef chez J.P. Morgan, avait averti que le PIB des États-Unis pourrait baisser de 0,6 point si la production du Boeing 737 Max était arrêtée temporairement.

"Cette année, les ventes de Boeing 737 devraient atteindre environ 35 milliards de dollars, dont environ 90% de modèle Max, soit environ le quart de la production totale d'avions aux États-Unis ", avait déclaré M. Feroli.

20190407_01L’annonce faite par Boeing vendredi dernier que la compagnie allait réduire de près de 20% sa production mensuelle de 737 suggère que Boeing n’espère pas redémarrer les livraisons de 737 Max de sitôt.

La production sera réduite de 52 à 42 avions par mois dès la mi-avril, a annoncé Boeing dans un communiqué.

Boeing a déjà livré près de 400 de ses appareils 737 MAX et environ 5 000 sont en commandes. Ces appareils immobilisés représentent une perte de chiffre d'affaires pour les compagnies aériennes avoisinant les 60 millions de dollars par jour.

À cela viennent s’ajouter les problèmes logistiques tels que de trouver des hangars pour garer le nombre croissant d'avions qui sortent de production, et d’assumer tous les coûts de maintenance.

Selon JPM, le Census Bureau américain publie des statistiques permettant d’évaluer l’impact des problèmes de Boeing sur l’économie, comme les livraisons (fig.1) et les commandes d’avions (fig.2).

20190407_02
20190407_03